Assemblage du Fireflo 3.0

Heureux possesseur et constructeur d’une Prusa Steel (largement modifiée), je souhaitais la mettre à l’épreuve dans de cadre de la contruction d’un drone.

L’hiver étant là et la nouvelle carte Quanum Pico de Hobbyking (même carte que la Micro Scisky de Banggood) fraîchement sortie, rien de tel que de me lancer dans la construction du FireFlo 3.0. Ceci permettra de voler tranquillement en salle.

La frame (chassis) est disponible sur Thingiverse. Rien de plus simple que de l’importer dans mon slicer favori et lancer l’impression. Oui mais avec quel filament ? Pour ma part je me propose de faire quelques essais avec le filament PLA/PHA de ColorFabb. Ensuite il y a de fortes chances que je teste la version carbone, le XT-CF20, du même fabricant.

Après une bonne heure d’impression, le résultat est déja prometteur. Quelques finitions et il est temps de passer à l’électronique.

Impression en cours

Impression bis

La connectique des moteurs est soudéé sur la carte (pour les suivantes j’utiliserai probablement des connecteurs JSt 2P 1.25mm). Les moteurs avec le cablâge rouge et bleu tournent dans le sens horaire, ceux blancs et noirs dans le sens anti-horaire. Il faut aussi bien respecter les polarités (rouge et blanc sont le +).

Moteurs connectés

Pour ce qui concerne l’émetteur radio, j’ai choisi un module compatible avec ma Turnigy 9XR : l’émetteur DSMX Orange. Pour « binder » les deux, il suffit d’allumer la télécommande en appuyant sur le bouton bind du module, puis de mettre sous tension le module. Je débranche ensuite le tout pour paramétrer le contrôleur le vol.

Attention : Il ne faut surtout pas connecter le cable USB et la lipo en même temps ! Les circuits de la carte ne le supporterait pas et vous risquez de l’endommager !

Comme à mon habitude, je vais flasher le firmware pour y mettre directement Betaflight. Pour cela il suffit de télécharger la version « Naze » et de la sauvegarder sur la carte via Cleanflight Configurator.

Configuration

Pour ce qui concerne les réglages classiques, rien de bien noveau. Les PID et autres interrupteurs peuvent être réglés selon les envies de chacun comme sur n’importe quel autre quad. Quelques petites particularités néanmoins, liées à la carte contrôleur utilisée. Avant de passer à l’onglet suivant cliquer systématiquement sur Save ou Save and reboot.

  • Onglet Ports : il faut activer le port série afin de bénéficier du récepteur radio intégré. Pour cela, activer le Serial RX de l’UART 2 (et uniquement celui-là, ne pas toucher à l’autre sous peine de ne plus pouvoir se connecter à la carte !).

  • Onglet Configuration :

    • Passer le mode du récepteur (Receiver mode) en RX Serial
    • Activer Motor Stop
    • Desactiver Oneshot 125
    • Throttle min : 1000
    • Throttle max : 2000
  • Onglet PID Tuning :

    • ROLL Rate : 0.40
    • PITCH Rate : 0.40
    • YAW Rate : 0.60
    • TPA : 0.30
  • Onglet Receiver : Éventuellement changer l’ordre des canaux.

  • Onglet CLI : suite à l’utilisation de moteurs brushed, quelques paramètres moteur doivent être adaptés. Pour cela, il suffit de saisir les éléments suivants dans l’interface :
    set motor_pwm_rate = 32000
    save

Une fois que toutes les configurations sont faites, installer les hélices (Attention : poser systématiquement les moteurs sur une surface plane avant d’enfoncer les hélices afin de ne pas faire sortir l’axe !) et place au vol !

Finished !

Récapitulatif du matériel utilisé

Annonceurs :